LOADING

Type to search

Nutrition : quel est le véritable secret de la longévité ?

Alimentation & santé

Nutrition : quel est le véritable secret de la longévité ?

Share
: quel aliment manger pour rester jeune ?

Depuis la nuit des temps, la quête de la jeunesse éternelle reste une grande préoccupation de l’homme. Certains scientifiques suggèrent que la solution réside dans notre mode de nutrition. Mais dans ce cas, quel aliment privilégier et de quels autres faut-il s’abstenir ? Voici ce qu’il faut réellement faire pour vivre plus longtemps.

La restriction calorique est-elle la solution pour rester jeune ?

Si l’on se base sur le mode de vie des habitants de l’île d’Okinawa ou île des centenaires, la restriction calorique est le secret de la longévité. D’après les scientifiques ayant étudié leur mode de nutrition et ayant expérimenté cela sur des souris de laboratoire, cette méthode permet de réduire le travail des mitochondries qui, pour produire de l’énergie, doivent aussi émettre des radicaux libres, favorables à l’apparition de cancer. Par ce système, nous ralentissons donc le vieillissement de nos cellules et limitons les risques de cancer.

Cependant, d’autres études sur des animaux ont mené sur des résultats différents indiquant que la restriction des calories n’augmente pas l’espérance de vie, mais permet seulement de réduire les risques de cancer et de problèmes cardiovasculaires, cela en diminuant la production d’IGF-1, une hormone de croissance régulant la multiplication de nos cellules. Mais, d’autres scientifiques ayant suivi une expérience sur des êtres humains ont découvert que la diminution du taux d’IGF-1 chez l’homme ne venait pas de la restriction des calories, mais de protéine.

Faut-il donc adopter un mode de nutrition sans protéine ?

Glycine est la clé de la jeunesseComprenez d’abord qu’en termes de nutrition, les protéines sont essentielles pour notre santé et que sans eux, on augmente tout de même les risques de mourir d’un cancer. C’est alors que des chercheurs ont approfondi leurs recherches sur le lien entre protéine et vieillissement, et ils ont découvert que c’est la méthionine des protéines qui augmente la production de radicaux libres, nous faisant croire que les protéines sont néfastes à la santé ! Pour empêcher son action, rien de plus simple : s’approvisionner en glycine.

À quoi sert la glycine ?

Hormis le fait qu’elle élimine l’excès de méthionine dans notre organisme, la glycine améliore notre sommeil, notre concentration et notre mémoire. Elle renforce aussi notre corps tout en boostant notre gain en masse musculaire. En outre, cet acide aminé réduit le stockage des graisses tout en favorisant notre sensibilité à l’insuline.

Véritable remède contre le vieillissement, la glycine stimule la synthèse du collagène et permet de limiter les rides tout en renforçant les os, les articulations et les artères. De plus, elle améliore la production de glutathion endogène, un antioxydant efficace contre les radicaux libres, le stress et les maladies chroniques.

Quelle mode de nutrition adopter pour augmenter son apport en glycine ?

Le viande contient des quatités importantes de glycineBien que produite par notre organisme, la glycine synthétisée par notre foie ne suffit pas à profiter pleinement de ses bienfaits. En fait, il est plutôt recommandé de se supplémenter en glycine, notamment en se procurant de la gélatine, du collagène ou bien directement du L-glycine en poudre. Selon votre gabarit, prenez-en entre 8 et 15 grammes.

Mais si vous pouvez en trouver, il est aussi possible d’ajouter à sa nutrition du bouillon d’os, des abats, des cartilages ou bien de la peau de viande, car ces aliments sont riches en glycine.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *