LOADING

Type to search

L’acide aspartique : stimule-t-il la testostérone ?

Alimentation & santé

L’acide aspartique : stimule-t-il la testostérone ?

Share
L'acide aspartique participe à la libération du testosterone

La testostérone est une hormone masculine bien connue responsable notamment du développement musculaire et de la libido. Pour cette raison, les gens de tous les âges recherchent des moyens naturels pour augmenter le taux de cette hormone dans le sang. Une méthode populaire consiste à prendre des compléments alimentaires permettant de stimuler la production de testostérone. Il s’agit de produits contenant souvent l’acide aminé acide aspartique.

Qu’est-ce que l’acide aspartique ?

Les acides aminés sont des molécules qui ont plusieurs fonctions dans le corps. Ils sont les éléments constitutifs de tous les types de protéines, ainsi que de certaines hormones et neurotransmetteurs.

Presque tous les acides aminés peuvent se présenter sous deux formes différentes. Par exemple, l’acide aspartique peut être trouvé sous forme d’acide L-aspartique ou d’acide D-aspartique. Ces formes ont la même formule chimique, mais leurs structures moléculaires se reflètent mutuellement.

Pour cette raison, les formes L et D d’un acide aminé sont souvent considérées comme « gaucher » ou « droitier ».

L’acide L-aspartique est produit dans la nature, y compris dans votre organisme, et il est utilisé pour fabriquer des protéines. L’acide D-aspartique, quant à lui, n’est pas utilisé pour fabriquer des protéines. Il joue plutôt un rôle dans la fabrication et la libération des hormones dans le corps.

Effets de l’acide aspartique sur la testostérone :

Une étude chez des hommes en bonne santé âgés de 27 à 37 ans a examiné les effets de la prise de suppléments d’acide D-aspartique pendant 12 jours. Il a été alors été constaté que 20 des 23 hommes prenant de l’acide D-aspartique avaient des taux de testostérone plus élevés à la fin de l’étude, avec une augmentation moyenne de 42 %. Trois jours après avoir cessé de prendre le supplément, leur taux de testostérone était toujours 22 % plus élevé en moyenne qu’au début de l’étude.

Une autre étude portant sur des hommes en surpoids et obèses prenant de l’acide D-aspartique pendant 28 jours a donné des résultats mitigés. Certains hommes n’ont pas eu d’augmentation de la production de testostérone. Cependant, les personnes ayant un taux de testostérone inférieur au début de l’étude ont connu des augmentations supérieures à 20 %.

Ces études n’utilisaient pas spécifiquement une population physiquement active. Cependant, trois autres études ont examiné les effets de l’acide D-aspartique chez les hommes actifs. L’un d’entre eux n’a constaté aucune augmentation de la testostérone chez les jeunes hommes adultes ayant suivi un entraînement en musculation et prenant de l’acide D-aspartique pendant 28 jours.

Toutes ces études indiquent en fait que l’apport en acide aspartique a des effets différents sur le taux de testostérone. Ce qui fait qu’il ne faut pas se fier à cet élément pour tenter d’augmenter la quantité de cette hormone dans le sang.

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *